Good Woman Is Hard to Find (A)


Cine 3 - 16/04/2019 - 18:30

A GOOD WOMAN IS HARD TO FIND_Poster_BIFFF2020

0,00

Rupture de stock

On voit d’ici les machos se gargariser avec un titre pareil. Laissons-les faire : ils vont rentrer dans la salle en pensant assister à l’adaptation cinématographique de Tinder, mais ils vont en ressortir blancs comme des aspirines, baissant les yeux devant chaque blonde qu’ils croiseront. Pas parce qu’ils auront vu une Wonder Woman éclater des burnes à l’enclume, mais parce qu’ils auront appris à faire connaissance avec Sarah. Une mère de famille, veuve depuis peu, qui émarge au CPAS local tandis que son fils ne pipe plus un mot depuis qu’il a vu son père se faire seriner jusqu’à ce que mort s’ensuive. Rabaissée par les services sociaux, les flics et même sa propre mère, Sarah prend sur elle. Quand un dealeur de bas étage débarque brusquement chez elle pour y planquer de la came volée, Sarah prend sur elle. Quand les vrais proprios de ladite came pointent le bout de leur nez, Sarah prend encore sur elle. Mais quand on se met à menacer ses enfants, Sarah ne pense plus à cette infâme charge mentale ou à son burn-out. Sarah ne pense plus du tout, d’ailleurs. Sarah marche désormais à l’instinct maternel, et il est impitoyable… Quand on a une coproduction belge qui met ses billes dans une version de STRAW DOGS qui aurait été revue par Ken Loach, on se dépêche d’organiser une séance de rattrapage au BIFFF. Car, oui, aussi surprenant que cela paraisse : il est encore inédit au plat pays ! 

Année 2019
Réalisateur Abner Pastoll
Casting Sarah Bolger,
Edward Hogg,
Andrew Simpson
Distributeur Frakas Productions
Genre thriller
Audience ENA
Durée 93'
Pays Belgique, UK
Audio ENG O.V.
Sous-Titres FR. ST
Première Inédit BIFFF
Compétition none