DADDY’S GIRL


Cine 2 - 12/04/19 - 21:30

Daddy's girl

8,00

Presales ended, tickets available on site

Depuis le suicide de sa mère, Zoé s’est retrouvée sous l’aile protectrice de John, son beau-père. Et bô-papa a bien pris soin d’elle : il la couchait tous les soirs dans son petit lit quand elle était mineure. Maintenant que Zoé est majeure, bô-papa couche désormais avec elle. Mais, au-delà de ces doses de tendresse pilonnées sous la couette, John organise aussi des sorties avec Zoé. Le plus souvent, c’est dans des bars enfumés, où la fifille à son papa joue le rôle de rabatteuse pour y dénicher une âme esseulée, et lui vendre un don d’orgasme à trois. La victime, si elle est alléchée par cette promesse libertine, accepte les yeux fermés. Littéralement. Une fois qu’elle les ouvre, c’est trop tard : le nid d’amour de John n’est rien d’autre qu’une chambre de torture. Un atelier létal destiné à éradiquer toutes les pouffiasses illettrées qui vêleront des portées entières d’incapables. Parce que John, il est comme Donald Trump, il veut que l’Amérique soit grande à nouveau…

Grand ami du BIFFF, le producteur Julian Richards revient à la réalisation 7 ans après SHIVER ! Conscient qu’il marche sur des œufs avec un tel sujet, Richards ne touche pas à la thématique sulfureuse, mais il amène intelligemment le script dans une direction où le torture-porn devient plus accessoire que l’ambivalence morale de son héroïne. C’est choquant, certes, mais rien n’est gratuit dans cette exploration glauque des comportements humains les plus extrêmes…

Année 2018
Réalisateur Julian Richards
Cast Brit McKilip,
Costas Mandylor,
Jemma Dallender,
Jesse Moss
Distributeur Seahorse Filmhouse
Genre serial killer
Audience ENA
Running time 81'
Pays Géorgie, USA
Audio O.V. Anglais
Sous-Titres Français, Néerlandais
Première Première Belge
Compétition none