Bring me home


Cine 1 - 09/04/2020 - 18:30

Cine 2 - 13/04/2020 - 16:00

BRING ME HOME_Poster_BIFFF2020

0,00

Effacer

On ne va pas y aller par quatre chemins : ce premier film de Seung-woo Kim n’est pas un film fantastique. Ce n’est pas un thriller, non plus. Ni même un film d’horreur ou un improbable remake coréen d’ E.T. Voyez plutôt : 6 ans après la disparition de son fils, Jung-yeon et son mari gardent toujours espoir, ratiboisant l’équivalent de la forêt de Soignes en affiches placardées aux quatre coins du pays. Quand son mari meurt dans un accident de voiture, Jung-yeon garde toujours espoir, même si ça commence à faire beaucoup. C’est alors qu’un coup de fil anonyme la mène dans un village de pêcheurs, où un gosse « tombé du ciel » sert de main-d’œuvre gratuite et de tête de turc à des vicelards pas nets, protégés par une police corrompue jusqu’à l’os… Inclassable, la péloche. Pourtant, après être passés sous le rouleau compresseur de ce film à la violence psychologique insoutenable, certains sélectionneurs du BIFFF ont été retrouvés dans leur bureau, criant après leur maman en position fœtale. D’autres ont carrément refusé une soirée raclette dans la foulée, incapables qu’ils étaient de digérer cet uppercut coréen. Il y aura certainement beaucoup à dire, à redire, à vitupérer et à écrire sur BRING ME HOME, notamment sur la prestation époustouflante de Yeong-ae Lee (LADY VENGEANCE), mais une chose est sûre : vous ne sortirez pas indemnes de cette expérience…

Année 2019
Réalisateur Seung-woo Kim
Casting Young-ae Lee,
Chea-myung You,
Hae-jun Park & Won-keun Lee
Distributeur Finecut Co., Ltd.
Genre mystery, thriller
Audience ENA
Durée 108'
Pays Corée du Sud
Audio O.V.
Sous-Titres ENG. & BIL. ST
Première Première Belge
Compétition Spamflix Asian Film Award