SISU

Cine 1 - 16/04 - 19:00

-> eTicket

Après RARE EXPORTS et BIG GAME, Jalmari Helander est de retour avec un affrontement épique entre un Mad Max enragé et des Nazis trop gourmands !

Info

Director : Jalmari Helander
Screenplay : Jalmari Helander
Cast : Jorma Tommila, Aksel Hennie, Jack Doolan, Onni Tommila & Mimosa Willamo
DOP : Kjell Lagerroos F.S.C.
Producer : Petri Jokiranta
Production : Subzero Film Entertainment / Good Chaos
Distribution : Sony Belgium
World Sales : Sony Pictures

Year : 2022
Country :
Audio : Finnish / English
Subtitles : EN / FR / NL
Running time : 91'

Genre(s) : , ,
Audience : ENA
Premiere : Belgian
Competition(s) : ,
Section(s) :

Extra Info

1944, sur les plaines désolées de la toundra lapone. Alors que la 2e Guerre Mondiale touche doucement à sa fin, un chercheur d’or tombe sur un filon inestimable qui va changer sa vie. Tandis qu’il redescend vers la civilisation, un convoi de chars blindés du 3e Reich croise sa route et, plutôt que de se saluer poliment d’un geste amical de la main, les Nazis en fuite flairent le pactole et décident de lui voler son butin avant de le tuer. Enfin, en théorie. Car le fameux chercheur d’or est loin d’être un pré-retraité en fin de parcours. Ce que nos nazillons trop gourmands ignorent, c’est qu’ils ont en face d’eux le plus redoutable des mercenaires finlandais que la terre ait jamais porté. La légende raconte même qu’il a liquidé la moitié de l’armée russe à lui tout seul. Avec ses mains. Les yeux fermés. Les doigts dans le nez. Alors, quand on interrompt la pause carrière d’un bonhomme que même la mort craint, le carnage sera à la mesure du dérangement…
Doit-on encore présenter l’homme derrière RARE EXPORTS : A CHRISTMAS TALE et BIG GAME ? Jalmari Helander est enfin de retour avec un pur film d’exploitation, un Mad Max qui aurait bouffé un élan enragé, un affrontement épique sur terre, sous eau, dans les airs avec pioches, pneus, fusils, mains et mines anti-personnel. N’y cherchez pas de thématiques profondes, pas le temps, on y tue des Nazis. Point barre. Et c’est tellement bon qu’il a raflé le Grand Prix chez nos amis de Sitges !