Masterclass – Apocalypse Mon Chou: Don’t look up!

“La vérité à propos des politiques de lutte contre le changement climatique est qu’aucun pays ne voudra sacrifier son économie pour pouvoir relever ce défi.”

TONY BLAIR

« Il commence à faire super chaud là, non ? »

ANONYME

En décembre dernier, le monde a subi un raz-de-marée cinématographique avec Don’t Look Up, satire noire, dérangeante et glaçante sur notre incapacité à prendre les mesures nécessaires pour sauver non pas la planète, mais bien la survie de notre espèce sur cette planète. Première place dans 92 pays de la galaxie Netflix… En est-on vraiment arrivés à ce stade où il faut passer par le divertissement pour alerter la planète ?

Pourtant, Les scientifiques du monde entier s’époumonnent depuis des dizaines d’années sur le sujet. Mais, rien n’a été fait. Pardon, si : l’argument climatique est devenu un leitmotiv politique, un prétexte d’empathie calculée, un marronnier des campagnes électorales où l’on ne cesse de demander au citoyen qui se noie si l’eau est bonne…

En attendant, on applique des mesurettes homéopathiques où l’on culpabilise le citoyen sur son inaction, avec sa vilaine diesel tandis que 94 paquebots polluent plus que 260 millions de bagnoles, où le tout à l’électrique ne fait que finalement déplacer le problème vers les pays les plus pauvres, où l’on clive les populations pour le plus grand bonheur des multinationales.

Pour cette deuxième édition d’Apocalypse, mon Chou, on va tailler des croupières à la langue de bois, on va se mettre la rate au court bouillon concernant nos privilèges modernes et se poser la vraie question : l’écologie est-elle soluble dans notre système économique ?

Si l’on veut un changement, quelles sont les concessions que nous devons faire ? Que doit-on sacrifier dans notre mode de vie ? Est-ce possible de vivre sans voiture ? Doit-on se convertir au véganisme ou viser le local ? A-t-on des solutions vertes pour créer de l’électricité sans que ce soit récupéré par les grands groupes ? Quid des vacances à Punta Cana ? Et, plus globalement, est-il envisageable qu’une coalition de gouvernements prenne des mesures qui vont sans nul doute plomber l’économie dans un monde globalisé tel que le nôtre ? Poser la question, c’est y répondre : il n’y a que le changement de système qui mettra fin au changement climatique. Mais êtes-vous prêts à entendre cette vérité ?

Venez à notre empoignade verte arbitrée par Cédric Chevalier, fonctionnaire de l’environnement et essayiste.

Quand ?  8 Septembre 2022

Quelle heure ? 18:30 

Où ? Cine 3

Sur réservation uniquement

Uniquement en Français