Jury International 2019

Q&A village - 18/04/2019 19:00

Steve Johnson – Chairman

Texan pur jus, Steve Johnson a grandi avec les monstres d’Universal et les films de la Hammer. Une éducation aussi intensive au petit écran laisse forcément des séquelles, et Steve Johnson se fait vite repérer par Rick Baker. Son premier vrai boulot ? THE HOWLING de Joe Dante. Ses talents artistiques pour les effets spéciaux à l’ancienne vont très vite en faire le génie derrière nos futurs classiques : Slimer dans GHOSTBUSTERS, c’est lui. L’alien de ABYSS, c’est encore lui. La créature Sil dans SPECIES, bingo, c’est toujours el maestro Johnson ! Le problème avec un mec aussi talentueux, c’est que si on devait inclure toute sa filmo, ça boufferait le catalogue entier du BIFFF. Mais on s’en voudrait quand même de ne pas citer quelques-unes de ses collaborations, notamment avec John Carpenter (BIG TROUBLE IN LITTLE CHINA), John Landis (INNOCENT BLOOD), Clive Barker (LORD OF ILLUSIONS), Steven Spielberg (WAR OF THE WORLDS), Guillermo del Toro (BLADE 2), Sam Raimi (SPIDERMAN 2) ou encore M. Night Shyamalan (THE VILLAGE) !

Christian Alvart_Jury Inter_BIFFF2019

Christian Alvart

À tous les parents un peu trop bigots qui censurent le moindre programme télévisé, mis à part la messe du dimanche, voici un contre-exemple parfait ! Élevé dans le marigot chrétien de la banlieue de Francfort, Christian Alvart s’est fait un plaisir d’outrepasser tous les interdits de la famille pour se hisser au rang d’expert du cinoche transgressif. Résultat ? Le bonhomme a 20 ans lorsqu’il réalise ANTIBODIES et fait le tour du monde pour récupérer tous les prix qu’on lui accorde ! Forcément, Hollywood traîne son œil de Moscou dans le coin, et Christian Alvart se retrouve alors aux commandes de CASE 39, petit bijou culte du genre, où il en profite pour faire découvrir le currywurst berlinois à Renée Zellweger et Bradley Cooper. Il enchaîne immédiatement avec  PANDORUM, dirigeant notamment Dennis Quaid et Ben Foster à l’écran, tandis que Paul W.S. Anderson (RESIDENT EVIL) s’occupe de la production. Pas mal, non ? Pourtant, le pacte faustien n’est pas assez alléchant pour qu’Alvart y sacrifie son intégrité artistique, et notre talentueux réalisateur revient sur ses terres natales pour se – et nous, en passant – faire plaisir. Preuve en est, CUT OFF qu’il ramène avec lui au BIFFF pour la compétition thriller, tandis qu’il officiera dans notre prestigieux jury international !

FILMO SELECTIVE : THE CURIOSITY AND THE CAT (1999) – ANTIBODIES (2005) – PANDORUM (2009) – CASE 39 (2009) – TSCHILLER : OFF DUTY (2016) – CUT OFF (2018)

Yoann Blanc_Jury Melies_BIFFF2019

Yoann Blanc

Après son diplôme de l’INSAS en poche, Yoann Blanc décide de tirer un trait définitif sur sa Haute-Savoie natale (bon dieu, mais comment est-ce possible avec de si bons fromages????) et pose ses valises à Bruxelles (c’est vrai qu’on a les bières). Faut dire que ça lui réussit pas trop mal : nommé trois fois au Prix de la Critique pour ses rôles au théâtre, Yoann Blanc se tourne très vite vers le cinéma, notamment dans TORPEDO de son grand ami Matthieu Donck, JE ME TUE A LE DIRE de Xavier Seron et UNE PART D’OMBRE de Samuel Tilman. Entre les deux, rien de très folichon à part un Magritte du Meilleur Espoir masculin en 2017 pour UN HOMME A LA MER, et un rôle principal dans une obscure série intitulée LA TREVE… Distribuée mondialement et disponible sur Netflix ! Pas si mal, en fait…  

FILMO : DE LEUR VIVANT (2011) – L’HIVER DERNIER (2011) – TORPEDO (2012) – VANDAL (2013) – BADEN BADEN (2015) – UN HOMME A LA MER (2016) – JE ME TUE A LE DIRE (2016) – UNE PART D’OMBRE (2017) – FORTUNA (2018)

Hong-Jin Na_Jury Inter_BIFFF2019

Na Hong-jin

En 2008, l’équipe du BIFFF découvre THE CHASER et, franchement, c’est la panique à bord : comment un festival estampillé fantastique peut-il passer un thriller, aussi génial soit-il ? La parade était simple : en créant une section compétitive du thriller… Voilà, pour la petite histoire : c’est à ce jeune prodige qu’est Na Hong-jin qu’on doit cette compétition ! Et son premier film était loin d’être un accident de parcours : avec THE MURDERER (aussi connu sous le titre THE YELLOW SEA) et THE WAILING, Na Hong-jin a déjà tout connu : plus de 60 prix et nominations à travers le monde, des sélections à Deauville et à Cannes, des standing ovations de 10 minutes, une citation dans la short list du New York Times comme l’un des 20 réalisateurs à suivre absolument, un score quasi parfait sur le site de Rotten Tomatoes pour THE WAILING, et un certain Ridley Scott qui s’est intéressé à son remake. Ça, mesdames et messieurs, c’est ce qu’on appelle un pedigree triple A !

FILMO: THE CHASER (2008) – THE MURDERER (2010) – THE WAILING (2016) 

Darko Peric_Jury Inter_BIFFF2019

Darko Peric

Né dans un « pays qui n’existe plus », comme il le dit lui-même, Darko Peric se souvient de son premier choc avec la scène. C’était dans sa défunte Yougoslavie, lorsqu’un chanteur cubain l’invite sur l’estrade alors qu’il avait à peine 5 ans. Eternel voyageur en quête d’expériences nouvelles, Darko Peric a bourlingué dans toute l’Europe de l’Est, enchaînant les pièces de théâtre et les films underground, jusqu’à ce qu’il finisse par poser définitivement ses valises à Barcelone. Sa carrière prend alors vite son envol, notamment avec la série MAR DEL PLASTICO ou encore le long métrage A PERFECT DAY, en compagnie de Benicio del Toro et Tim Robbins. Mais Darko Peric atteint véritablement sa vitesse de croisière avec une autre série, et un rôle qui va le faire connaître dans le monde entier : celui de Helsinki, dans LA CASA DE PAPEL !

Related movies