From a House on Willow Street


Cine 2 - 06/04/2017 14:00

Chauds boulette pour une prise d’otage sans risques, Hazel et ses trois bras cassés jettent leur dévolu sur la jeune Katherine, dont le père est un diamantaire plein aux as. Vu la baraque familiale de Willow Street, la famille ne doit pas vraiment connaître des fins de mois difficiles et ce n’est pas quelques carats en moins qui feront la différence. Mais si le début du plan se déroule sans accroc, avec une réception fingers in the nose du colis, la suite va très vite ressembler à une autoroute française. Autrement dit, ils vont payer très cher à la sortie… Non seulement, les parents de Katherine ne répondent pas à la demande de rançon mais, en plus, ils vont découvrir qu’ils ne sont pas les premiers à avoir kidnappé la jeune fille, celle-ci étant fraîchement possédée par un démon qui se fout comme d’une guigne du pognon. Son truc à lui, c’est la dégustation d’âmes tourmentées et l’heure est venue de passer à table.

De l’Afrique du Sud, on connaît le rugby, Mandela, le « va niquer ta mère » d’Anelka, mais beaucoup moins leur cinéma de genre ! Et pour cause : Alastair Orr est probablement l’un des pionniers du genre avec Indigenous (2014) et son nouveau huis-clos démoniaque, présenté cette année au BIFFF. À la manière de Fede Alvarez, qui avait réinventé le home invasion avec Don’t Breathe, Orr casse la dynamique ronronnante de la prise d’otage pour un survival surnaturel qui a récemment fait le bonheur des cinéphiles du Toronto After Dark !

Genre gore, supernatural
Première Panorama
Pays Afrique du Sud
Audience ENA
Audio Anglais
Sous-Titres Français, Néerlandais
Réalisateur Alastair Orr
Cast Carlyn Burchell, Gustav Gerdener, Sharni Vinson, Sino Ventura, Steven John Ward
Distributeur Fat Cigar Films, Middle Kid Inc, Premiere TV Distribution NL, The Exchange
Année 2016
Running time 86'

8,00

Presales ended, tickets available on site