Eat


-

Eat Poster

Comme tant d’autres Californiennes, Novella McClure rêve d’une carrière cinoche à la Julia Roberts : rayonner sous les spotlights d’Hollywood et caresser glamoureusement l’Oscar. Mais bon, avec son nom de tapineuse du Nebraska, on ne lui propose que les néons crasseux de pornos à la sauvette et des godemichets à empoigner, en poussant des râââles de Cro-Magnon, bien éloignés de ses velléités shakespeariennes… Trois ans que ça dure et toujours aucun casting reluisant en ligne de mire. Evidemment, ça la frustre, ça la stresse, ça la fait paniquer même : les traites s’accumulent, les loyers s’entassent et les ongles sont consciencieusement rongés pour se calmer les nerfs. Mais le stress est désormais tel que Novella ressent un besoin irrépressible de compenser et – plutôt que de se taper un pot entier de Ben & Jerry’s triple cookie devant Jeopardy – elle se découvre des pulsions autophages : si ça commence par un petit rollmops cutané ou un petit bout d’orteil cru, c’est encore gérable face à ses semblables – intégristes du bio végétarien – ; mais rien ne pourrait désormais plus retenir Novella d’envisager ses intestins roulés en sushis. Et là, ce n’est pas seulement la perte de poids que l’on remarquera

Pour ceux qui craignaient de voir un spin-off en trois parties du mélo bourgeois nunuche Eat Pray Love, rassurez-vous : ce premier film de Jimmy Weber est une métaphore caustique et bien en chair du miroir aux alouettes hollywoodiens qui n’est pas sans rappeler Dans Ma Chair, de Marina de Van. Amateurs de bonnes viandes, bon appétit !

Ce film fait partie des 4 films (+ petit déjeuner) de la Nuit Fantastique qui est un achat indivisible.

Genre gore, horreur
Pays USA
Audience ENA
Audio Anglais
Sous-Titres Français, Néerlandais
Réalisateur Jimmy Weber
Cast Ali Francis, Dakota Pike, Jeremy Make, Meggie Maddoc
Scénario Jimmy Weber
Soundtracks Jimmy Weber
Producteur Annie Baker
Distributeur Pretty People Pictures
Année 2013