BIFFF au PointCulture ULB

  • Recettes de l’enchantement au cinéma – Séance 1 : Sorts, balais et sorcières maléfiques au cinéma – 22 mars, 18h30-20h
  • Recettes de l’enchantement au cinéma – Séance 2 : Rites magiques, communautés et empowerment – 29 mars, 18h30-20h
  • Sélection Filmographique – 21 mars-24 avril
  • Sceptical Minds et Alain Poncelet. Expo – 28 mars-24 avril (vernissage 28 mars, 18h)
  • Du son sur tes tartines: Hong-Kong fait son cinéma – 5 avril, 12h30-13h30

Recettes de l’enchantement au cinéma, par Muriel Andrin

Balais, sorcières maléfiques et « empowerment » au cinéma
Conjuration, envoûtement, maléfice, philtre, sortilège – autant de termes qui éveillent chez le spectateur le sens du mystérieux et du pouvoir associé aux sorcières. Si certaines affichent des nez crochus ou se déplacent sur un balai la nuit, les sorcières peuvent également être des créatures à la beauté redoutable et aux accessoires de la vie quotidienne qui appliquent leurs rites magiques au cinéma, dans un réel processus d’empowerment au féminin.

Muriel Andrin, Chargée de cours, Master en Arts du spectacle (écriture et analyse cinématographiques)
https://www.pointculture.be/agenda/evenement/recettes-de-lenchantement-au-cinema-cycle-de-conferences-par-muriel-andrin/

 Sceptical Minds et Alain Poncelet

Expo/Concert/Performance
Mix électro-indus agrémenté de riffs de guitare, d’une voix féminine à tendance mélodique et de bandes-dessinées.
L’exposition d’Alain Poncelet sera principalement axée sur son travail en collaboration avec le groupe Skeptical Minds : bandes dessinées, illustrations d’albums et T-shirt. On y verra notamment l’élaboration de la BD « Omega Thanatos » des crayonnés aux planches couleurs. L’expo reviendra également sur ses illustrations pour le BIFFF (affiche du Bal des Vampires et portfolios).

Skeptical Minds est un groupe belge créé en 2002 qui propose un mix électro-indus agrémenté de riffs de guitare et d’une voix féminine à tendance mélodique. Le concert à PointCulture présentera principalement des morceaux de leur nouvel album « Omega Thanatos ». Des projections d’illustrations issues de la BD animeront le concert.
https://www.pointculture.be/agenda/evenement/sceptical-minds-et-alain-poncelet-en-scene/
https://www.facebook.com/events/602463963272841/
http://www.skepticalminds.com/
https://www.youtube.com/watch?v=dCpjcvAhbQ0

Du son sur tes tartines: Hong-Kong fait son cinéma

Pour la 35e édition du BIFFF, le PointCulture ULB s’associe avec le festival international et met en avant 20 ans de films made in Hong Kong, quelques 20 années après la rétrocession de la mégalopole à la Chine. On se rappellera que sous l’autorité de la couronne anglaise, le cinéma local a bénéficié de moyens d’action et d’une liberté inconnus sur le continent. Et fort de sa position stratégique centrale unique, Hong Kong jouera à la fois la carte du mandarin et du cantonais, sans omettre de faire sous-titrer ses productions, et qui aura pour effet indirect de leur ouvrir les portes de l’occident et du reste du monde. De l’Europe à l’Inde et des Etats Unis à l’Australie l’influence de ce cinéma protéiforme et régulièrement virtuose n’a cessé de se faire sentir. Des chorégraphies meurtrières de Matrix aux comédies de lascars des banlieues françaises, la « patte » du cinéma de Hong Kong s’est immiscée partout !

On retracera une petite histoire de 20 ans de cinéma, via les trailers des films et des auteurs les plus importants de cette période.

Sélection filmographique

À l’occasion du BIFFF 2017, et la petite rétrospective du cinéma de Hong Kong que le festival organise, une sélection de DVD est disponible au PointCulture ULB Ixelles jusqu’au 22 avril.

Au côté des écoles de Taiwan, Singapour et de Chine continentale, le cinéma de Hong Kong est l’un des quatre grands pôles de production cinématographique du sous-continent chinois. Mais de par son statut (d’ancienne) colonie anglaise, ce cinéma a bénéficié de moyens et d’une liberté de ton dont on ne recense que peu d’équivalents dans l’Asie toute entière. Au point d’avoir été, des années durant, derrière Hollywood et Bollywood, le troisième producteur mondial de films en termes quantitatifs !

Né dans les années d’après-guerre (la seconde) et tourné dans les deux langues majoritaires de la Chine, le cantonais et le mandarin, ce cinéma a produit son lot de comédies musicales populaires avant de dériver, sous l’impulsion de la Shaw Brothers, vers un cinéma d’action qui redéfinit les normes acrobatiques du cinéma spectaculaire, tout en se réappropriant le double héritage des films de sabre et d’arts martiaux, et en puisant ses thèmes dans le vaste vivier de la mythologie et des légendes chinoises. On constate aussi dès les années 1960, la forte montée en puissance de personnages féminins au cœur de l’action et l’apparition d’un cinéma qui s’empare de préoccupations sociales.

Après avoir dominé les marchés d’orient le cinéma connait depuis la fin des années 90 un ressac créatif et financier qui lui a fait perdre sa position dominante.

Et si le retour au bercail chinois de 1997 n’a pas été suivi d’une reprise en mains idéologiques, le cinéma de Hong Kong jouit depuis des décennies d’une excellente réputation internationale tant de la part des fans de cinéma de genre (et pas que d’arts martiaux) que dans le chef de tous ceux qui ont un jour succombé devant la beauté mirifique des plans de WongKar-Wai ou de la maestria virevoltante des combats chorégraphiés par Tsui Hark ou encore John-Woo ! Trois exemples parfaits « d’immigrés artistiques » auxquels Hong Kong a servi de refuge, de tremplin autant de laboratoire pour un cinéma dont les codes narratifs et de mise en scène ont été copiés et recopiés sur les plateaux de tournage du monde entier (demandez à Tarantino ou aux sœurs Wachowski pour voir !).

A voir, revoir ou simplement découvrir ! Voici la liste.

Cette sélection sera disponible du 21 mars au 24 avril

Related movies